L'âme des hommes

11.2.2015

La Troupe À Cœur ouvert a présenté la pièce L’âme des hommes au théâtre de poche. La pièce a été présentée dans le cadre de la semaine nationale de prévention du suicide.

Article écrit par Marc-André Gemme, le 4 février 2015, pour le journal La Frontière

 

 

Écrite de toutes pièces par le directeur artistique de la troupe, Daniel Morin, l’œuvre traite d’un sujet difficile, le suicide. La Troupe À Cœur ouvert a collaboré avec le Centre de prévention du suicide de l’Abitibi-Ouest afin d’offrir une pièce qui aiderait à éveiller la population sur la détresse que peuvent vivre plusieurs hommes.

 

Cette pièce dramatique raconte l’histoire de deux hommes soit : David, interprété par le comédien Dave-Lee Fournier et Clément, joué par Pierre Bourget. Les deux hommes racontent une tranche de leur vie qui les a menés à penser au suicide ainsi que les facteurs qui ont fait en sorte qu’ils s’en sont sortis.

 

David

 

David enseigne l’éducation physique dans une école. Il a eu une adolescence normale et a travaillé fort pour se trouver un poste d’enseignant. À son école, il a rencontré sa conjointe. Après s’être fréquenté pendant un certain temps, il l’a demandée en mariage. Après le mariage sont venus les enfants, deux beaux garçons. Avec le temps, leur relation est devenue difficile, sa conjointe restait souvent tard à l’école et la chicane était devenue monnaie courante.

 

Un jour, à l’école, il son ami et collègue l’approche et lui apprend qu’il entretient une liaison avec sa femme depuis un certain temps. Pris de rage, David s’enfuit pendant quelques jours pour réfléchir. À son retour, la maison est vide, sa femme et ses enfants sont partis et elle lui demande le divorce. David tombe dans l’alcool, au point où il finit par perdre son permis et passe proche de perdre son emploi.

 

C’est à ce moment qu’il contemple l’idée de s’enlever la vie. Fusil à la main, il se rappelle les bons temps qu’il a passés avec son père et décide qu’il veut léguer ce genre de souvenir à ses enfants. Il appelle la ligne de prévention du suicide ou il reçoit l’aide dont il avait besoin. Aujourd’hui, David est heureux et sa vie continue.

 

Clément

 

Clément est né d’une famille pauvre, il n’a pas plus qu’une sixième année. Il monte avec son père travailler sur les chantiers forestiers. Un jour, il tombe par hasard avec la famille qu’il aimait bien lorsqu’il était jeune. Il trouve le courage de l’inviter à sortir. Un an plus tard, il demande à son beau-père la main de sa fille en mariage. Ils ont eu plusieurs enfants, se sont bâtis une belle maison et 48 ans après leur mariage, son épouse est décédée.

 

Clément tombe alors en dépression, il a 70 ans, sa femme est partie, il est seul dans sa maison. Si ce n’était pas assez, sa santé se détériore. Il souffre de diabète et une vieille blessure l’empêche de marcher. Mais la goutte qui a fait déborder le vase est arrivée lorsque sa famille s’est rencontrée à son insu et a pris la décision qu’il devait vendre la maison et déménager dans une maison pour personnes âgées. C’est à ce moment que Clément a décidé d’arrêter de prendre ses médicaments et de se laisser mourir.

 

C’est son petit fils qui l’a trouvé au seuil de la mort et qui lui est venu en aide. Grâce à lui, la famille de clément a trouvé des solutions pour qu’il puisse continuer à vivre chez lui.

La pièce à bien réussit à illustrer deux situations non seulement réalistes, mais qui touchent tout le monde. Ce sont des situations auxquelles beaucoup de gens font face quotidiennement. La morale de l’histoire c’est qu’il existe de nombreuses ressources qui sont là pour aider les gens en difficultés.

 

Please reload

Articles récents

February 11, 2015

Please reload

Mots-clé
Please reload